lundi 15 novembre 2010

C'EST L'HEURE DU REMANIEMENT

C'est la rentrée pour tout le monde, après quelques mois d'absence, le blog est de nouveau opérationnel afin de vous tenir au courant des nouveautés en terme de marketing, publicité et communication à travers le sport.
Remaniement oblige, voici les nouveaux ministres et autres secrétaires d'Etat qui vont faire du sport et de la communication les meilleurs amis des Français.

Mitterrand, saison 2

18 mois, c'est ce qu'il reste à Frédéric Mitterand pour convaincre. La Culture et la Communication a donc évité Roselyne Bachelot comme nouveau ministre. La "marque" Mitterand reste donc puissante et c'est peut-être ce qui a sauvé le ministre.
En effet, Mr Mitterand garde une bonne cote de popularité dans le coeur des Français. Selon un sondage TNS Sofres / Figaro Magazine, 23% des français voudraient le voir jouer un rôle important dans le futur tandis que selon IPSOS et Le point, 43% de l'échantillon ont une bonne opinion de lui.
Rappelons cependant que le seul travail terminé par notre ministre reste la loi Hadopi, qui est loin de faire l'unanimité.

Passation de pouvoir au ministère des Sports

Contrairement à Frédéric Mitterand, Roselyne Bachelot et Rama Yade (respectivement ancienne ministre de la santé et des Sports et secrétaire d'Etat chargée des sports) n'ont pas été conservées. C'est à Chantal Jouanno de présider dorénavant le ministère des Sports. Avec un budget de plus de 300 millions d'euros en 2009 (seulement consacré au sport lui-même) le ministère reste sur des défaites cuisantes, la dernière en date étant la Coupe du Monde en Afrique du Sud et les états généraux du Football. La championne de France de karaté aura des dossiers bouillants entre les mains tels que les paris en ligne ou l'organisation de l'euro 2016.
Chantal Jouanno à exprimé son "honneur" et sa "fierté"de rejoindre le ministère avant de conclure sur une phrase très com' "le sport est d’abord une ques­tion de valeur et d’éthique et nous avons devant nous de magni­fi­ques chan­tiers. »

mardi 19 janvier 2010

2009 ET LE MARKETING SPORTIF

2010 sera une année riche en sport, de nombreux événements vont arriver sur nos écrans, avec la Coupe d'Afrique des Nations, les Jeux Olympiques d'hiver, le tournoi des Six Nations ou encore la Coupe du Monde. La première année de la nouvelle décennie permettra aux annonceurs de communiquer à travers le sport mais avant revenons sur l'année 2009 avec les faits les plus marquants.


Le marché du sport en France et les salaires des sportifs.

Le marché du sport est pour la deuxième année consécutive en recul avec une baisse de 1 à 3% sur l'ensemble de l'année 2009. Les domaines du textile et des chaussures sont les plus touchés, crise oblige. Le consommateur n'a plus la valeur du produit à cause des prix bas permanents et des nombreuses promotions et réductions. A contrario les salaires des sportifs et notamment des footballeurs sont toujours au top. David Beckham (Milan AC) est le mieux payé du monde avec 32,4 millions d'euro par an devant Lionel Messi du FC Barcelone qui à lui empoché 28,6 millions d'euro et Ronaldinho (Milan AC) 19,6 millions d'euro. En France c'est Karim Benzema jusqu'à son départ pour le Real Madrid qui touchait 4,8 millions d'euro à l'Olympique Lyonnais, devant le parisien Claude Makelele avec 4,6 millions d'euro.

Raymond Domenech et les audiences télé.

On retiendra la dure qualification de l'équipe de France pour la Coupe du Monde mais aussi la somme qu'a empoché Raymond Domenech pour avoir emmené les bleus en Afrique du Sud (826 222 euro). Ce chiffre inclut une partie des droits marketing de l'équipe de France liés à l'utilisation de son image. L'Equipe de France qui rapporte aussi les meilleures audiences télé de l'année , le match pour la qualification à la Coupe du Monde France-Irlande a été suivi par pratiquement 12 millions de téléspectateurs sur TF1 avec une part d'audience de plus de 47%. Le match aller, diffusé sur M6 , avait été regardé par près de 8,17 millions de téléspectateurs pour une part d'audience de 35,1% (record d'audience de la chaine depuis son lancement en 1987).

L'année 2010 promet toujours plus de records, d'icônes et de trafic. Prenez date, la CAN vient de commencer...

dimanche 13 décembre 2009

LE NAMING, NOUVELLE TENDANCE DU MARKETING SPORTIF

Le "Naming" consiste à donner le nom d'un sponsor à un lieu (exemple : Allianz Arena, le stade de Football du Bayer Munich), à un évènement (exemple : le Meeting Gaz de France Paris Saint-Denis) ou encore à une équipe (exemple : Adecco ASVEL). Dans les médias c'est surtout le "Naming" de stade qui est le plus souvent cité.

Innover dans le sponsoring sportif

Les investissements en sponsoring sportif sont en pleine croissance. Il est de plus en plus difficile pour une entreprise de se démarquer de ses concurrents. Actuellement pratiquement tous les maillots de clubs sont des espaces publicitaires pour les marques (à part quelques exceptions comme le club de Football du FC Barcelone). Il est donc difficile pour une marque d'avoir une bonne visibilité puisqu'elle est souvent noyée dans la masse. Il est difficile d'avoir des retombées intéressantes. Un nouveau phénomène, arrivé tout droit des Etats-Unis, fait son apparition pour tirer le plus grand profit du sponsoring sportif, le "Naming".

Pourquoi choisir le "Naming".

Le "Naming" est l'un des nombreux termes anglais utilisé dans la publicité. Les accords de "Naming" sont des accords de longue durée, puisque généralement compris entre 15 et 30 ans. Les exemples de "Naming" les plus connus sont l'Emirates Stadium d'Arsenal, le Reebok Stadium de Bolton, l'Open Gaz de France de Tennis féminin ou encore la Heineken Cup en rugby. Cette nouvelle forme de sponsoring permet à un club de rénover son stade sans taper sur les contribuables par le biais des impôts et faire profiter les supporters et le club des gains de la marque qui demande en contrepartie une vitrine.

L'Emirates Stadium d'Arsenal














Le Reebok Stadium de Bolt
on







jeudi 10 décembre 2009

LA CRISE DE NERFS DE TIGER WOODS

La gestion de crise de la star suite à ses déboires se joue essentiellement sur Internet. Toutes les excuses et les messages de Tiger Woods se sont faits par l'intermédiaire d'internet ou des médias.

Rappel des faits.

Relations extraconjugales, prises de médicaments... La star est la cible des médias depuis son accident de voiture. 12 jours après son accident la tempête médiatique ne faiblit pas. Chaque jour, une nouvelle "girlfriend" siliconée apparaît dans les tabloïds ou les sites people, tandis que l'icône sportive des Américains se terre chez elle. Il est désormais difficile de faire un décompte précis des infidélités présumées de la star. Le rôle principal est attribué à Rachel Uchitel, hôtesse à New York, qui aurait négocié son silence pour des millions de dollars selon certains, mais dont la relation amoureuse avec Tiger Woods serait sérieuse.

Impact marketing.

Depuis le début de sa carrière, le sportif est quelqu'un d'assez discret, ses excuses sur Internet collent donc à son image. Mais des excuses publiques lui accorderaient peut-être plus de crédibilité. Cependant, la plupart des annonceurs semblent rester fidèles à la star. Ses sponsors Nike, PepsiCo, Tag Heuer qui lui rapportent tout de même 110 millions de dollars par an ne sont pas décidés à lâcher Tiger Woods. Un seul de ses sponsors, le géant des boissons gazeuses Gatorade, à décidé d'arrêter son contrat avec le golfeur.
Cet incident n’est pas sans rappeler les dangers de l’utilisation d'un sportif professionnel en publicité. En effet, aucune vedette n’est à l’abri d’un scandale sportif ou sexuel. Tiger Woods aura toute une pente à remonter auprès des annonceurs car une fois qu'un premier commanditaire lâche son égérie, le mouvement est difficile à arrêter.


La fox analyse les retombées des incidents pour l'image de Tiger Woods.

video

lundi 30 novembre 2009

LA DISCRIMINATION DANS LA PUBLICITE

Nous arrivons fin Novembre et le blog est en ligne depuis pratiquement deux mois. Il est temps de tirer un premier bilan.

Le processus pédagogique de la publicité.

La publicité est partout, très présente dans le quotidien de chacun, elle est devenue un véritable phénomène de société. Chaque français est en moyenne exposé à plus de 200 messages publicitaires par jour, que se soit des spots TV, des messages radiophoniques, des annonces presses, de l'affichage ou encore du marketing direct. Les contenus des publicités sont toujours inspirés des changements de styles de vie et des valeurs de la société. C'est pourquoi de nombreux sujets sur les discriminations sont traités dans la publicité. La discrimination est un sujet d'actualité en France.

Bannir toutes formes de discriminations.

A travers ce blog de nombreux sujets ont été abordés, l'image du Noir, la place de la femme, les discriminations envers les handicapés ou les séropositifs dans la publicité. Différents organismes comme la HALDE ou l'AGEFIPH ont été mis en avant pour montrer leur travail auprès de la lutte contre les discriminations. La discrimination dans la publicité est présente mais les mentalités évoluent, certes à un rhytme plutôt lent, mais les changements sont en marche.

mercredi 25 novembre 2009

LA PUBLICITE LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION DES SEROPOSITIFS

Les campagnes de communication du gouvernement pour lutter contre les discriminations envers les séropositifs sont souvent basées sur l’aspect dangereux et mortel du virus. La position du malade par rapport à l’épidémie, c’est ce qui fait peur. Les publicités mettent souvent l’accent sur la peur.

Les séropositifs, des personnes comme les autres.

Mais ces publicités cachent une autre réalité. Aujourd'hui on ne meurt plus du sida, bien qu’on ne puisse pas en guérir. Les traitements antirétroviraux permettent d’avoir une espérance de vie d’environ 40 ans après la découverte de la maladie.
On peut donc vivre avec le virus du sida et il faut aider les personnes touchées par le virus à vivre normalement. Elles doivent se sentir comme des personnes à part entière et totalement intégrées dans la société.

L'INPES
(Institut National de Prévention et d'Education à la Santé) à lancé en 2006 une campagne à destination du grand public destinée à lutter contre les discriminations des personnes séropositives. Ce spot nous amène à nous interroger sur notre propre comportement face à une personne dont nous apprendrions sa séropositivité.

Spot de L'INPES "Claire est séropositive".
video


Le XV de France contre la discrimination des séropositifs.

Le sport aide aussi à lutter contre les discriminations. En 2007, les rugbymen du XV de France participent à la nouvelle campagne de Aides contre la discrimination des séropositifs, avec Yannick Nyanga, Thierry Dussautoir et Frédéric Michalak. Ces joueurs ont en effet accepté de mêler leur image à la lutte contre les discriminations des personnes vivant avec le VIH/sida. La campagne permet de faire réfléchir le grand public sur les situations d’évitement, de rejet ou de stigmatisation.
Réussir à faire disparaître tout ou partie des préjugés qui perdurent depuis plus de 20 ans malgré la meilleure connaissance de la maladie serait en effet une très belle victoire...

Spot du XV de France pour la lutte contre les discriminations.
video

mercredi 18 novembre 2009

AGEFIPH ET SA NOUVELLE PUBLICITE POUR LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS

En période de crise se sont les personnes les plus fragiles qui sont les premières touchées. Le taux de chômage des travailleurs handicapés est de 17%. Quand il s'agit d'embaucher des handicapés, les chefs d'entreprises sont souvent réticents. Cependant beaucoup des 23000 entreprises qui n'embauchent pas de personnes handicapés souhaiteraient le faire mais ne savent pas comment procéder ou n'arrivent pas à embaucher dans leur secteur.
L'AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapés) aide les handicapés à mieux s'insérer dans l'entreprise et à être mieux maintenu dans l'emploi.

Le handicap a son ambassadeur du rire.

Quand une personne handicapée à de l'envie et du talent, on finit par oublier son handicap et on ne voit que la compétence. C'est cette image que l'AGEFIPH souhaite donner à travers cette nouvelle campagne de communication.
Cette association a donc fait appel à l'humoriste et comédien Jamel Debouzze pour défendre les handicapés qui ont envie de travailler mais qui souvent ne peuvent pas le faire. Un bon ambassadeur en la personne de Jamel permettra à l'AGEFIPH de lutter contre les discriminations à l'embauche et d'aider les handicapés.

L'objectif de cette campagne

Il est simple, permettre aux handicapés de recouvrer une dignité. On les appelle les handicapés, on les nomme, c'est déjà trop. On ne peut pas demander à l'opinion publique de changer de mentalités mais il faut poursuivre cette évolution. Le travail c'est la sociabilité, c'est la vie, l'AGEFIPH essaye de rendre un peu de dignité aux personnes handicapées pour qu'elles aient une vie active.

Voici les deux spots de l'AGEFIPH avec Jamel.

video video

samedi 7 novembre 2009

LES HANDICAPES VICTIMES DE DISCRIMINATION DANS LA PUBLICITE

Pour ce nouvel article aucun lien avec le sport et le marketing sportif mais simplement un sujet important. Les mentalités doivent évoluer.

Discrimination envers les handicapés.

Le petit monde de la publicité serait-il hermétique à toute forme de différence? Des spots souvent identiques, semblables les uns aux autres sans réelle ouverture sur les communautés. Les handicapés sont donc, comme les noirs ou les femmes, victimes de discrimination. Les seuls spots visibles sur le petit écran sont des communications institutionnelles. Exemple avec "Autistes sans frontières" pour les enfants autistes.

Autistes sans frontières


video


La publicité s'ouvre au handicap.

Pour la première fois un handicapé mental tient le rôle majeur dans un spot publicitaire. Début janvier une publicité apparaissait sur les écrans avec comme vedette Pascal Duquenne, comédien trisomique belge. La marque de téléphonie mobile Simyo à créé la surprise en embauchant le comédien pour mettre en avant la marque. Certains reprocheront surement d'instrumentaliser le handicap à des fins Marketing. Mais n'oublions pas que Pascal Duquenne est avant tout comédien avant d'être handicapé.
L'Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapés mentales et leurs amis) salue cette initiative et en profite pour lancer le débat sur la place des handicapées dans la société.
Une réelle avancée dans la lutte contre les discriminations.

Pascal Duquenne. Simyo.

video